Page d'accueilfacebook Nous joindre Carte du site English Imprimer cette page


Histoire d'un virage

2008-2013

 

Journée d'action pour l'alphabétisation 2006

Chaque année, la Fédération canadienne pour l'alphabétisation en français participe à la Journée d'action pour l'alphabétisation (JAA). Au cours de cette journée, qui est organisée par le Mouvement for Canadian Literacy, des représentants des organisations nationales et provinciales d'alphabétisation rencontrent des députés, des sénateurs et des représentants de partis politiques pour les sensibiliser à la question de l'alphabétisation.

La décision que le gouvernement fédéral a prise, le 26 septembre 2006, de couper le financement des organismes provinciaux et régionaux d'alphabétisation était au centre des préoccupations de toutes les personnes qui se sont rassemblées sur la Colline parlementaire à Ottawa, les 8 et 9 novembre 2006.

Délégation et Maria Chaput

De gauche à droite : Françoise Cadieux (Ontario), Yvon Laberge (Vice président FCAF, Alberta), Diane Pouliot (Québec) Fernan Carrière (FCAF), Lorette Chiasson (BDAA) et l'honorable Maria Chaput

La délégation de la FCAF à la Journée d'action pour l'alphabétisation a rencontré l'honorable Maria Chaput lors de la Journée d'action pour l'alphabétisation, le 9 novembre dernier.

Au cours de la dernière année, la Fédération a mobilisé ses membres pour élaborer des plans de rattrapage qui visent à rehausser le niveau d'alphabétisme de la population francophone canadienne. Les membres de la délégation de la Fédération voulaient expliquer aux parlementaires comment ces compressions budgétaires pouvaient compromettre la mise en oeuvre de ses plans. Le message de la Fédération était simple :

  • La FCAF et ses membres veulent rehausser le niveau d'alphabétisme pour permettre l'épanouissement des communautés de langue française
  • La FCAF et ses membres sont prêts à travailler avec toutes les parties en cause à l'élaboration d'une stratégie pancanadienne d'alphabétisation des adultes
  • Les compressions budgétaires du gouvernement détraquent le fonctionnement du réseau d'alphabétisation canadien et compromettent l'existence du réseau d'alphabétisation en français
  • Dans le cadre de ses responsabilités légales envers le développement et l'épanouissement des communautés minoritaires de langue officielle, le gouvernement fédéral a un rôle à jouer quant au financement de l'alphabétisation en français au Canada.

Les membres de la délégation de la Fédération ont rencontré des députés et des sénateurs du Parti libéral du Canada, du Bloc québécois et du Nouveau parti démocratique. De plus, des membres de la délégation de la FCAF ont rencontré des employés du bureau politique de deux ministres du gouvernement.

asdasd
Françoise Cadieux, représentante des personnes apprenantes à la FCAF a rencontré Charlie Angus, député néo-démocrate de Timmins-Baie James, lors de la Journée d'action pour l'alphabétisation (Novembre 2006)

La ministre des Ressources humaines et du développement social, l'honorable Diane Finley, a prononcé une courte allocution à l'occasion de la tenue de cet événement. Elle y a annoncé que le gouvernement fédéral avait décidé d'honorer ses engagements à l'égard des organismes qui avaient soumis des demandes dans le cadre de l'appel de proposition qui avait été lancé en août dernier. Les représentants des autres partis politiques ont aussi prononcé quelques mots à cette occasion.

Deux personnes qui ont récemment appris à lire et à écrire, Françoise Cadieux et Dianne Smith, ont aussi fait valoir, par leur témoignage, l'importance que peuvent avoir les programmes d'alphabétisation dans la vie de milliers de personnes comme elles à travers le Canada. Françoise Cadieux représente le Réseau permanent des personnes apprenantes de la FCAF. Voici le texte de la présentation de Françpoise Cadieux.

La présidente de la Fédération, Suzanne Benoit, a aussi prononcé quelques mots pour clôturer l'événement. Voici le texte de sa présentation.