Page d'accueilfacebook Nous joindre Carte du site English Imprimer cette page


Histoire d'un virage

2008-2013

 

La Fédération canadienne pour l’alphabétisation en français s’étonne que les candidats à l’élection fédérale du 14 octobre n’aient pas répondu à ses questions au sujet de la place de l’alphabétisation dans la politique du futur gouvernement

Ottawa, le 22 septembre 2008 – À moins d’un mois du vote, les partis engagés dans la course électorale du 14 octobre ne se sont toujours pas prononcés sur leurs intentions ou programme politique en matière d’alphabétisation et de formation tout au long de la vie.

« Avec son taux élevé d’analphabétisme, le Canada fait pâle figure dans le concert des nations modernes et industrialisées » explique Mona Audet, la présidente de la FCAF. « Notre pays fonde l’essentiel de son économie sur le savoir mais où allons-nous chercher le savoir lorsque 42% de nos concitoyens de sont pas en mesure de fonctionner dans la société ?»

Face à ce silence pesant de la part des Chefs de partis, la FCAF s’interroge : est-ce que le dossier de la formation et des compétences essentielles au Canada ne les intéresse pas ? Comment le Canada, qui reste encore loin de pays comme la Norvège (classée au premier rang lors de l’enquête internationale sur l’alphabétisation des adultes), comblera-t-il son retard?

Une fois encore, la FCAF précise qu’elle ne soutient aucun parti ni candidat en particulier mais s’attend vraiment à ce que tous les états-majors s’engagent au plus tard lors du débat télévisé du 1er octobre. Comment allez-vous aborder la formation des adultes canadiens ? Quelles propositions concrètes, les principaux partis, actuellement en campagne, ont-ils pour les 56% de Francophones de 16 ans et plus qui se situent encore aux deux niveaux les plus faibles d’alphabétisme?

Plus que jamais, « il est temps d’agir ». D’ici l’élection, la FCAF mais aussi tous les Canadiennes et Canadiens souhaitent entendre les principaux acteurs politiques s’exprimer, s’engager, bref, s’impliquer sur ce dossier prioritaire. Il s’agit ici non seulement de la qualité de vie des personnes et de leurs familles, mais aussi de la vitalité sociale et économique de l’ensemble de la société.

La Fédération canadienne pour l’alphabétisation en français est le chef de file du mouvement de construction d’une société pleinement alphabétisée. Elle est le seul organisme à faire la promotion de l’alphabétisation en français partout au Canada.

- 30 -


Renseignements : Normand Lévesque
Directeur général, FCAF
Téléphone (613) 749-5333 poste 228 ou sans frais 1 888 906-566 poste 228