Page d'accueilfacebook Nous joindre Carte du site English Imprimer cette page


Histoire d'un virage

2008-2013

 

La Fédération canadienne pour l’alphabétisation en français s’invite dans la campagne électorale en demandant à tous les partis de se positionner face aux enjeux de l’alphabétisation et de la formation des adultes

Ottawa, le 9 septembre 2008. – Au lendemain d’une Journée internationale pour l’alphabétisation très marquée partout à travers le Canada, la FCAF souhaite s’impliquer activement dans la campagne électorale qui vient de commencer.

« Nous n’appuyons aucun parti ni candidat » explique Normand Lévesque, le directeur général de la FCAF, « mais nous avons la ferme intention d’inciter tous les chefs de partis à prendre des positions claires et précises sur la place qu’occuperaient l’alphabétisation et l’éducation des adultes s’ils étaient élus, et notamment en ce qui concerne les francophones ».

La FCAF entend par là rappeler au futur gouvernement l’importance de l’alphabétisation et du développement des compétences dans un projet de société. S’intéresser à ces questions fondamentales dépasse les clivages politiques. Il n’est nul besoin d’être un candidat ou de militer au sein d’un grand parti politique pour comprendre que ces enjeux sont cruciaux pour l’avenir du Canada et notamment pour l’avenir des francophones.

Le Canada est un pays industrialisé et moderne et pourtant, ce sont encore 42 % des canadiens de 16 à 65 ans (source : Enquête internationale sur l’alphabétisation des adultes – Statistique Canada) qui n’atteignent pas les niveaux nécessaires en lecture et en écriture pour fonctionner normalement dans la société du savoir qui est la nôtre. Chez les francophones, la situation est encore plus critique puisque la proportion atteint 56 % ! Une action politique concrète est indispensable si le Canada souhaite d’une part, réduire l’écart qui sépare les francophones des anglophones et d’autre part, rattraper ses principaux partenaires économiques qui démontrent des niveaux d’alphabétisme plus élevés que ceux du Canada.

En regard de ces chiffres alarmants et pour paraphraser le thème de travail de la FCAF en 2008-2009, « C’est vraiment le temps d’agir ». Il ne s’agit pas seulement de discuter de promesses durant une campagne électorale mais plutôt d’ancrer son discours dans l’action en se dotant des moyens nécessaires afin d’atteindre nos objectifs en matière d’alphabétisation des francophones. Nous espérons que les chefs de partis entendront notre appel et exposeront leurs stratégies en matière d’alphabétisation et de formation des adultes pour tout le pays, et plus particulièrement pour les francophones, d’ici le 1er octobre, date du débat des chefs.

La Fédération canadienne pour l’alphabétisation en français est le chef de file du mouvement de construction d’une société pleinement alphabétisée. Elle est le seul organisme à faire la promotion de l’alphabétisation en français partout au Canada.

- 30 -


Renseignements : Normand Lévesque
Directeur général, FCAF
Téléphone (613) 749-5333 poste 228 ou sans frais 1 888 906-566 poste 228