Page d'accueilfacebook Nous joindre Carte du site English Imprimer cette page

La Grande Lecture

Grand coup médiatique à l’échelle mondiale, la Grande lecture a été lancée par la Campagne mondiale pour l'éducation (CME) pour sa Semaine d'action qui s’est tenue en avril 2009 dans 120 pays.

Elle était initialement conçue pour mobiliser tous les pays autours des enjeux de l’alphabétisation et plus généralement de l’éducation de base, à travers des lectures publiques, des narrations ou des activités d’écriture dans les classes. À cette occasion, de nombreuses personnalités ont écrit des discours ou des histoires mettant en scène des personnages bataillant pour s’instruire : la Reine Rania de Jordanie, Nelson Mandela, Natalie Portman figuraient au nombre des contributeurs et des lecteurs publics.La Grande Lecture

Cette même année, l'Institut de coopération pour l’éducation des adultes (ICÉA) a participé à la campagne en organisant une première édition de la Grande lecture dans le cadre de sa Semaine québécoise des adultes en formation (SQAF). En 2010, l’ICÉA en a fait une activité récurrente de sa Semaine.

Voici comme l’Institut la définit : « La Grande lecture, c'est une activité multidisciplinaire qui permet la rencontre entre le milieu de l'alphabétisation, de la formation de base et de la francisation pour les adultes et le monde des arts et de la culture. Elle offre donc la possibilité à des adultes apprenants de développer une complicité avec des artistes de tous les horizons, qui donne lieu à des œuvres littéraires et dramaturgiques uniques. »

Les objectifs de cet événement :

  • Permettre aux adultes actuellement en formation (ou ayant dans un passé récent fréquenté un centre de formation) de mettre leurs acquis en pratique sur un mode plus créatif et d’en faire la démonstration en public,
  • Permettre à des auteurs de parler de leurs processus de création auprès de petits groupes d’apprenants, d’encourager et d’accompagner ces apprenants dans leurs apprentissages,
  • Permettre aux formateurs de ces centres de proposer à leurs apprenants des activités créatives sortant de l’ordinaire et susceptibles de déclencher des vocations,
  • Rappeler au grand public l’importance de l’alphabétisation, des compétences essentielles, des formations de base et plus généralement de l'éducation et de la formation des adultes,
  • Encourager chacun à lire et écrire et à fréquenter les lieux publics de culture qui sont aussi des lieux d’apprentissage accessibles à tous.

La Fédération canadienne pour l’alphabétisation en français espère dans les années à venir élargir cette manifestation culturelle à l’ensemble des provinces, pour que tous les apprenants francophones qui le désirent puissent, avec l’aide d’artistes locaux, participer à un projet artistique et s’exprimer dans leur langue.

Ainsi, la Grande lecture s’adressera à tous les lieux publics de culture, tous les organismes et groupes francophones du Canada : groupes d’alphabétisation populaire, centres de formation de base, centres d’éducation populaire, bibliothèques, musées, etc.